Bells are ringing au Théâtre de Saint Quentin en Yvelines (scène nationale)… calisto-235 propose une comédie musicale pour terminer 2015 sur une note plus légère

Bells Are Ringing est une comédie musicale américaine de Betty Comden et Adolph Green (scénaristes de Chantons sous la pluie), sur une musique de Jule Styne, créée à Broadway en 1956.

Bells-Are-Ringing_1956_title-page

La mise en scène avait été confiée à Jerôme Robbins, célèbre chorégraphe New Yorkais à l’actif duquel il faut noter les ballets et films tels Fancy free (musique de Leonard Bernstein), Le Roi et Moi (musique de Richard Rodgers),  West Side Story (musique de Leonard Bernstein), Dances at a Gathering (créé pour et par le New York City Ballet et pièce maîtresse des répertoires des grandes compagnies de danse sur des musiques de Chopin, valses et mazurka et qu’on a pu revoir à Garnier en 2014).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La chorégraphie, élément primordial de toute comédie musicale, fut confiée au même Jérôme Robbins assisté de Bob Fosse le fameux réalisateur de All That Jazz (Que le spectacle commence), palme d’or à Cannes en1980.

Les rôles principaux furent confiés à Judy Holliday (Ella Peterson) et Sydney Chaplin (Jeffrey « Jeff » Moss), fils de Charlie Chaplin et Lita Grey, deuxième épouse de l’acteur. Sydney joua à côté de son père dans Les Feux de la rampe (1952) et c’est dans la comédie musicale Bells are ringing qu’il fait ses débuts à Broadway. Ce qui lui vaut un Tony Award du meilleur second rôle masculin et un Theatre World Award, récompensant le meilleur espoir.

L’histoire… Ella Peterson est opératrice téléphonique à New York. Au lieu de simplement transférer les appels, elle s’immisce dans les affaires des abonnés, dont elle devient la confidente, ce qui n’est pas du goût de sa patronne, Sue. Elle apprend ainsi que le dramaturge Jeffrey Moss n’arrive pas à écrire une nouvelle pièce, que l’acteur de second plan Blake Barton recherche un premier rôle, ou encore que le dentiste Joe Kitchell voudrait devenir auteur-compositeur…

La comédie musicale est adaptée en 1960 par Vincente Minelli. Judy Holliday y reprend son rôle au côté de Dean Martin dans le rôle de Jeff.

max1356821081-inlay-cover

La version que propose le Théâtre de Saint Quentin en Yvelines est l’adaptation de 2013 de Jean Lacornerie, metteur en scène et directeur du théâtre de la Croix Rousse à Lyon, et Gérard Lecointe, fondateur et directeur artistique des Percussions Claviers de Lyon, avec des effets visuels d’Etienne Guiol, dessinateur, animateur, maître verrier basé à Villeurbane (BK-France).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus sur cette adaptation, voir le reportage sur Culturebox et visiter la page programme du TSQY.

Publicités

La lettre de calisto-235 : arrêt sur images

Lisez la Lettre, partagez avec nous nos choix, nos engagements.

En diffusant autour de vous, vous contribuez à la consolidation d’un projet professionnel, donnez à nos partenaires la reconnaissance de leur investissement,  et encouragez l’esprit d’entreprendre, la prise de risque professionnelle qui est un défi journalier.

Pour lire la lettre cliquer ICI