Bells are ringing au Théâtre de Saint Quentin en Yvelines (scène nationale)… calisto-235 propose une comédie musicale pour terminer 2015 sur une note plus légère

Bells Are Ringing est une comédie musicale américaine de Betty Comden et Adolph Green (scénaristes de Chantons sous la pluie), sur une musique de Jule Styne, créée à Broadway en 1956.

Bells-Are-Ringing_1956_title-page

La mise en scène avait été confiée à Jerôme Robbins, célèbre chorégraphe New Yorkais à l’actif duquel il faut noter les ballets et films tels Fancy free (musique de Leonard Bernstein), Le Roi et Moi (musique de Richard Rodgers),  West Side Story (musique de Leonard Bernstein), Dances at a Gathering (créé pour et par le New York City Ballet et pièce maîtresse des répertoires des grandes compagnies de danse sur des musiques de Chopin, valses et mazurka et qu’on a pu revoir à Garnier en 2014).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La chorégraphie, élément primordial de toute comédie musicale, fut confiée au même Jérôme Robbins assisté de Bob Fosse le fameux réalisateur de All That Jazz (Que le spectacle commence), palme d’or à Cannes en1980.

Les rôles principaux furent confiés à Judy Holliday (Ella Peterson) et Sydney Chaplin (Jeffrey « Jeff » Moss), fils de Charlie Chaplin et Lita Grey, deuxième épouse de l’acteur. Sydney joua à côté de son père dans Les Feux de la rampe (1952) et c’est dans la comédie musicale Bells are ringing qu’il fait ses débuts à Broadway. Ce qui lui vaut un Tony Award du meilleur second rôle masculin et un Theatre World Award, récompensant le meilleur espoir.

L’histoire… Ella Peterson est opératrice téléphonique à New York. Au lieu de simplement transférer les appels, elle s’immisce dans les affaires des abonnés, dont elle devient la confidente, ce qui n’est pas du goût de sa patronne, Sue. Elle apprend ainsi que le dramaturge Jeffrey Moss n’arrive pas à écrire une nouvelle pièce, que l’acteur de second plan Blake Barton recherche un premier rôle, ou encore que le dentiste Joe Kitchell voudrait devenir auteur-compositeur…

La comédie musicale est adaptée en 1960 par Vincente Minelli. Judy Holliday y reprend son rôle au côté de Dean Martin dans le rôle de Jeff.

max1356821081-inlay-cover

La version que propose le Théâtre de Saint Quentin en Yvelines est l’adaptation de 2013 de Jean Lacornerie, metteur en scène et directeur du théâtre de la Croix Rousse à Lyon, et Gérard Lecointe, fondateur et directeur artistique des Percussions Claviers de Lyon, avec des effets visuels d’Etienne Guiol, dessinateur, animateur, maître verrier basé à Villeurbane (BK-France).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus sur cette adaptation, voir le reportage sur Culturebox et visiter la page programme du TSQY.

La lettre de calisto-235 : arrêt sur images

Lisez la Lettre, partagez avec nous nos choix, nos engagements.

En diffusant autour de vous, vous contribuez à la consolidation d’un projet professionnel, donnez à nos partenaires la reconnaissance de leur investissement,  et encouragez l’esprit d’entreprendre, la prise de risque professionnelle qui est un défi journalier.

Pour lire la lettre cliquer ICI

 

 

Les riches heures théâtrales de calisto-235 !

Avant de profiter des premiers jours d’avril qui, nous l’espérons, feront revenir le beau temps, un petit retour sur une fin mars très active pour calisto-235 avec deux sorties au théâtre qui furent l’occasion de vivre d’intenses moments de spectacle vivant, musical et visuel.

La soirée à l’amphithéâtre Bastille a tenu toutes ses promesses avec un condensé de la célèbre Tétralogie de Wagner qui nous a permis de suivre Siegfried dans des aventures musclées avec l’anneau maudit. Cette production de l’Opéra de Paris en respecte l’esprit tout en favorisant une approche épurée pour les plus jeunes spectateurs comme pour les adultes désirant se familiariser avec ces monuments de l’art lyrique mais que leur longueur rebute.

Les enfants ont pu reconnaître des thèmes communs avec des ouvrages de la littérature qu’ils connaissent bien grâce au cinéma en particulier. Et c’est tout l’intérêt de cette production qui met en relief le fonds traditionnel des légendes nordiques.

SiegfriedDragon

Nous nous sommes retrouvés quelques jours plus tard au Théâtre de Saint Quentin en Yvelines pour une journée découverte : visite technique du théâtre (salle, coulisses, plateau, arrière-scène, loges, fosse d’orchestre), temps de repos dans une salle de répétition du théâtre, pique-nique tiré du sac dans l’espace restauration pour finir en apothéose avec le magistral spectacle Plan B d’Aurélien Bory et Phil Soltanoff .

Le teaser de Siegfried et l’anneau maudit

Des extraits de Plan B

Un mois de mars ébouriffant ! A suivre dans LA LETTRE !

Ce mois de mars sera résolument théâtral, musical et cinématographique. Suivez-nous, suivez nos partenaires, découvrez dès ce mois–ci la rubrique Festival 2015 qui vous présentera les artistes invités de notre 8e édition et leur actualité (cliquer sur l’image).

LettreInfoMars2015formatBANDEAU

Prochaine découverte : MITSOU, histoire d’un chat au Théâtre de Saint Quentin en Yvelines

MITSOUMITSOU, histoire d’un chat est un cinéma opéra : Inspiré par les 40 images du peintre Balthus et les Lettres à un jeune peintre de Rainer Maria Rilke, cet opéra cinématographique, créé par une jeune et talentueuse génération d’artistes, entraîne petits et grands dans les interstices du temps.

  • Date : vendredi 23 janvier 2015
  • Horaire : 20h30
  • Durée : 1 heure sans entracte
  • Tarif : 9€ (adhérent calisto-235), 14€ non adhérents

En savoir plus

La Lettre d’information de calisto-235 / Janvier 2015

Patrimoine, cinéma, théâtre, musique : les rendez-vous de janvier de calisto-235… à vos agendas !
Cliquer sur l’image
RevueJanv2015

LES COULISSES DE LA CREATION

calisto-235 va vivre un moment privilégié de la création d’un spectacle en assistant à une répétition publique, invitation du Théâtre de Saint Quentin en Yvelines, consacrée à MITSOU, histoire d’un chat. Après quelques jours de travail, l’équipe artistique nous accueille au théâtre pour nous faire découvrir, en avant-première, les dessous de cette création.

MITSOU, histoire d’un chat est un opéra-film tout public de la compositrice Claire-Mélanie Sinnhuber et du réalisateur Jean-Charles Fitoussi, inspiré par les 40 images du peintre Balthus et les Lettres à un jeune peintre de Rainer Maria Rilke

  • REPETITION PUBLIQUE, vendredi 19 septembre – 19h00

Pour nous rejoindre à cette soirée : calisto-235@orange.fr / 09.72.97.47.04

 

Personne ne peut comprendre ce que représentent ces premiers dessins pour moi. Seul Rilke l’avait pressenti. (Balthus, 1998)

Trouver une chose, c’est toujours amusant ; un moment avant elle n’y était pas encore. Mais trouver un chat, c’est inouï ! Car ce chat, convenez-en, n’entre pas tout à fait dans votre vie, comme ferait, par exemple, un jouet quelconque ; tout en vous appartenant maintenant, il reste un peu en dehors, et cela fait toujours : la vie + un chat, ce qui donne, je vous assure, une somme énorme. Perdre une chose, c’est bien triste. Il est à supposer qu’elle se trouve mal, qu’elle se casse quelque part, qu’elle finit dans la déchéance. Mais perdre un chat : non ! Ce n’est pas permis. Or la perte, toute cruelle qu’elle soit, ne peut rien contre la possession, elle la termine, si vous voulez ; elle l’affirme ; au fond, ce n’est qu’une seconde acquisition, tout intérieure cette fois et autrement intense. (Rilke, 1920)

MITSOU

A douze ans, Balthus publie, à Zurich, ses premiers dessins dans un recueil préfacé par Rilke, intituléMitsou, nom d’un chat qu’il avait trouvé et ensuite perdu. Les quarante dessins du recueil sont précédés des lettres, rédigées en français par Rilke, adressées à Balthus de 1920 à 1926. Préface de Marc de Launay. – 4e de couverture – préface de Marc de Launay
(date de publication : 3 janvier 2008)